Entrevue pour l'île des Sens

Date  28.02.2009
Afficher l'article

Dans le passé, elle a été consultante en communication pour différentes entreprises, cheffe de publicité chez Fiat Auto et chez Citroën. Anne-Catherine Pozza, de son vrai nom, a ensuite effectué un virage majeur dans sa carrière, elle est devenue mère… Ceci l’inspira à développer ses connaissances sur la créativité. C’est là que l’histoire qui nous rend curieux commence. Anne-Catherine Pozza donna vie à Orchydia, au magnifique site Internet d’Orchydia et à sa nouvelle carrière comme coach et formatrice. Ses objectifs « faire germer vos désirs et mettre en lumière votre excellence », en plus des ateliers qui ont pour mission « d’apprivoiser l’art de l’expression et retrouver la confiance en soi ». Nous vous laissons maintenant savourer la délicieuse entrevue qu’Orchydia nous offre en exclusivité sur l’île DesSens en direct de la Suisse...

Interview par Jonathan Lebire, fondateur Ile des Sens, Canada

Bonjour Madame Pozza,

Merci de nous avoir donné la chance de découvrir une personne vraiment inspirante, autant pour les sens que pour l’âme…

1. Où avez-vous trouvé le courage de quitter votre carrière en marketing pour retourner aux études et faire des recherches sur la créativité?

Quitter ma carrière s’est fait tout simplement par l’arrivée de mes deux enfants à moins de deux ans d’intervalle. J’ai appris grâce à la maternité à découvrir la conscience de mon corps. Ensuite, oui, le courage d’accepter que mon mental criait famine et que je n’ai pas su valoriser et me satisfaire de mon rôle de mère. Alors, je me suis organisée pour m’octroyer assez de temps pour moi et pour les études.

2. Qu’est ce qui vous a le plus marqué suite à vos études sur la créativité?

Les études que j’ai entreprises concernaient le genre. Les relations homme-femme, dans les différentes facultés, médecine, communication, littérature, sociologie etc. J’ai, dans le cadre d’un cours sur l’éducation, entrepris cette recherche sur la créativité sous l’angle du genre. Étudier, rechercher, rédiger sur ce sujet m’a ouvert à ma propre dimension créative d’une façon nouvelle. L’écriture étant mon mode d’expression privilégié, j’ai soudain écrit un texte venu de nulle part, comme inspiré. Il n’était pas destiné à une personne en particulier, comme auparavant, les lettres d’amour que j’ai écrites, les articles pour les journaux d’entreprise etc.

3. Vous avez déjà dit, en entrevue, que la créativité et l’érotisme se ressemblent car tout deux biaisés par l’éducation. Êtes-vous toujours d’accord avec ce principe?

Oui, plus que jamais. C’est un concept millénaire que j’ai redécouvert grâce à une recherche sur Internet. L’énergie érotique est une énergie de création. Elle est l’émanation de notre deuxième centre énergétique (chakra orange). C’est le lieu de la sensualité, émotions, sensorialité, sexualité, créativité, jeu, transgression, symbole de l'eau, de la fécondité en tant qu'acte de création, harmonie, désir, plaisir, énergie féminine, intuition. Fluidité dans nos relations à autrui. Il est aussi nommé chakra sacré.
Oui également au fait que l’éducation inhibe énormément nos élans sexuels ou d’exploration dès la prime enfance. « Ne mets pas cela à la bouche, c’est sale » etc. La plupart des parents sont de grands castrateurs sans le savoir.

4. Pourquoi avoir accordé autant d’importance à l’érotisme au cours de votre carrière ?

L’Eros, comme pulsion vitale, élan créateur m’est apparu comme le moyen de vibrer au diapason du vivant. De m’ouvrir à la créativité, à la rencontre, à la mise en lumière de facettes de ma personnalité. Et ce faisant, partager cette découverte et en faire profiter les autres, au travers d’ateliers d’expression érotique ou du creative coaching.

Lire la suite

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur LinkedIn Partager sur XING Partager sur Viadeo Partager sur Google Buzz Partager sur MySpace  Envoyer à un ami Imprimer

 

Orchydia ©  │ © Les textes ne peuvent être copiés sans autorisation  │  Coaching et formations à Genève