Interview Orchydia, partie III

Date  28.02.2009
Afficher l'article

10. Comment décririez-vous « l’érotivité » ?

L’érotivité est le néologisme que j’ai inventé en associant les mots créativité et érotisme. J’en ai fait l’essence d’Orchydia. Aujourd’hui l’érotivité se décline en 7 dimensions. Le désir d’union, l’impermanence, l’insouciance, l’accueil et l’abandon, l’ici et maintenant, le discernement et le sacré. Travailler sur les 7 aspects que nous possédons tous, nous permet d’être en harmonie avec nous-même et avec les autres. L’arc-en-ciel du bonheur.

11. Vous avez déjà dit aimer « trajouer » c'est-à-dire « travailler en jouant et vice-versa. » Croyez vous que ce soit possible pour tout le monde? Et si oui, auriez vous quelques conseils?

Lorsque vous ne travaillez plus par devoir, mais par plaisir, vous trajouez. L’argent n’est plus le seul moteur de votre activité. Vous avez découvert les priorités de votre existence et votre relation à l’argent a évolué. Est-ce que travailler est un but en soi ? Qu’est-ce qui fait sens pour vous ? Le relationnel, le partage, la recherche, la rentabilité, la fierté, la reconnaissance, l’amour, la joie… Quelles sont vos valeurs ? Pouvez-vous les exprimer dans votre activité actuelle ?
Un conseil : oubliez les conseils ! Marchez à partir de vos propres souliers et vous tracerez une route, unique, magnifique et éphémère… Ne l’oubliez pas !

12. Tous disent qu’il faut se connaître avant de pouvoir aimer quelqu’un d’autre. Quel est selon vous la première étape?

Qu’est-ce qu’aimer ? Est-ce s’ouvrir, accueillir, partager ? Et si je ne suis pas ouverte à moi même, si je ne m’écoute pas dans mes plus infimes mouvements intérieurs, comment pourrais-je écouter l’autre, lui ouvrir les bras pour l’accueillir inconditionnellement ? Pour enfin le révéler à lui-même, l’aider à cheminer vers la réalisation de son projet de vie. La première étape, c’est l’écoute.

13. Quel serait le meilleur truc à donner à ceux qui veulent dépasser leur timidité et écrire des lettres, textes ou autre extériorisation des émotions ?

Leur donner la sensation profonde qu’ils sont autorisés à le faire. Oui, vous avez le droit d’écrire. Vous êtes légitime dans votre désir d’expression, dans cet élan, cette pulsion créatrice qui vous pousse à dire. Vous êtes la bonne personne pour vous aider à dépasser le stade du désir d’expression à celui de l’expression (chakra de la gorge). Oui, il y a souvent des nœuds à cet endroit, des chats dans la gorge, plus ou moins griffus. Allez dans la forêt, criez. Dans votre voiture criez, sur votre carnet de note, tous les matins écrivez tout ce qui vous passe par la tête, des plus grandes niaiseries aux simples listes de mots, sans queue ni tête, sans chercher à organiser quoi que ce soit. C’est un travail de purge littéraire, comme les robinets au printemps… Et le flot, un jour retrouvera la nature féconde.

14. Parlez nous de l’Association Maison de l’Amour ?

AMA a été créée en 2006. Cette association est l’aboutissement collectif d’un projet personnel. Comment exprimer l’amour, comment l’incarner, le faire exister dans nos gestes quotidiens. Je me suis dit que tout seul on est tout petit et à plusieurs, on arrive plus loin et plus grand. L’Association Maison de l’Amour (www.amageneve.ch) a pour objectif de partager la vision d’une société animée par l’amour. Si l’amour est le moteur de mes actes, il me donne des ailes. C’est un projet collectif, participatif de co-création. L’AMA n’apporte pas une vision unique de l’amour. Cette association tente de réunifier des voix, de trouver la source et d’harmoniser les relations humaines. L’amour comme source ontologique de progrès. Ou comment l’amour me donne à vivre, expérimenter et à progresser.

Source : http://www.iledessens.com/reportages.php?L=fr&CA=j7

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur LinkedIn Partager sur XING Partager sur Viadeo Partager sur Google Buzz Partager sur MySpace  Envoyer à un ami Imprimer

 

Orchydia ©  │ © Les textes ne peuvent être copiés sans autorisation  │  Coaching et formations à Genève